Publié le 17.03.2017 | Évènement
LES MUTATIONS DU POUVOIR CHINOIS À LA VEILLE DU 19IÈME CONGRÈS DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS

Les auteurs et contributeurs :

Armelle CHARRIER | Alexandre MALAFAYE | Emilie FRENKIEL | Jean de Ponton d'Amécourt | Paul CHARRON | Pierre MOREL | Raphaël ROSSIGNOL | Shi CHUNYU | Wang JIANN-YUH |

 Société d’encouragement pour l’industrie nationale (Salle Lumière) - 4, Place Saint-Germain des Prés, 75006 Paris

Le 19.04.2017, 15h00 - 19h00

Je m'inscris

 

COLLOQUE

Capture d’écran 2017-04-13 à 16.29.57

Synopia, le Forum du Futur, la fondation Victor Segalen et la Société d’encouragement pour l’industrie nationale
ont le plaisir de vous inviter au colloque


LES MUTATIONS DU POUVOIR CHINOIS

À LA VEILLE DU 19IÈME CONGRÈS DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS

En octobre 2017, le 19e Congrès du Parti Communiste Chinois marquera la fin du premier mandat de Xi Jinping à la tête du régime. Une période de profondes mutations auxquelles les observateurs de la Chine peinent parfois à donner du sens. Sur le plan domestique, la Chine s’est progressivement écartée d’un mode de gouvernement collectif centré sur la recherche du consensus au profit d’un pouvoir plus personnalisé, Xi Jinping rompant avec l’institutionnalisation croissante que le régime avait connue sous ses deux prédécesseurs. Le Parti a par ailleurs renforcé son contrôle sur la société, réprimant sévèrement la dissidence tout en renouvelant ses techniques d’ingénierie du consentement. A l’international, la Chine s’est désormais imposée comme un acteur global dont le rôle central pourrait bien être encore accentué par l’élection de Donald Trump, Pékin se trouvant de facto promue au rang de défenseur de l’ordre libéral international. L’empreinte militaire de la Chine n’a cessé de s’étendre, de la mer de Chine méridionale à la construction de bases à Djibouti en passant par de multiples accords militaires, tandis que ses capacités d’influence se sont puissamment accrues. Vue comme un acteur lointain, la Chine sera pourtant de plus en plus présente dans les zones d’intérêts et d’intervention traditionnelles de la France, faisant naître d’inévitables rivalités entre les deux puissances. Mieux appréhender cet acteur complexe est donc un enjeu capital pour la France. En mettant au jour certains aspects des mutations du pouvoir, tant dans ses relations avec la société que dans son déploiement à l’international, ce colloque tâchera d’apporter une contribution à l’intelligence de la Chine de Xi Jinping.

 

PROGRAMME

Introduction 

Alexandre MALAFAYEPrésident de Synopia

 

Première table ronde : Les nouvelles formes d’action à l’étranger de la Chine.


Modératrice Armelle CHARRIER – Chroniqueuse internationale France 24

Les échanges militaro-industriels entre la Chine et l’Afrique : l’autre diplomatie
Raphaël ROSSIGNOL – Docteur en sciences politiques et économiques, spécialiste du complexe militaro-industriel chinois en Afrique.

Lutter contre les « valeurs occidentales » : la politique d’influence de la Chine
Paul CHARON – Docteur en études politiques (EHESS), MBA HEC, Chef de bureau au ministère de la Défense, enseignant à Sciences po.

Transition :

Jean de PONTON d’AMÉCOURTPrésident du Forum du Futur

 

Deuxième table ronde : Les mutations des rapports entre le pouvoir et la société.


Modérateur Wang JIANN-YUH, Directeur de la Fondation Victor Segalen

Entre les mailles : le web chinois
Emilie FRENKIEL – MCF à l’Université Paris-Est Créteil. Co-rédactrice en chef de la vie des idées. Auteur de « Parler politique en Chine », « Conditionnaly democracy », et « La Chine en mouvements ».

Les fonctionnaires locaux en Chine : des entrepreneurs institutionnels au service du pouvoir ?
Shi CHUNYU – Docteur en sciences politiques (Paris II), professeur adjoint à Zhenjiang Gongshang University (Hangzhou), chercheur invité à l’EHESS.

Conclusion :

Pierre MORELPrésident de la Fondation Victor Segalen

 

Accueil à partir de 14h30. Début du Colloque à 15h00 précises.
Inscription obligatoire.

 

DJIHADISTES, IDENTITAIRES, RÉACS: ENQUÊTE SUR UNE GÉNÉRATION FRACTURÉE. LA DÉFENSE : LE REBOND STRATÉGIQUE !